dimanche 17 avril 2016

"Les Héritiers du Chaos" de Nicolas Arthur

Bonjour, 

Aujourd’hui, je vais vous parler du livre de Nicolas Arthur paru aux Éditions la Plume et le Parchemin "Les Héritiers du Chaos" :

Je vous présente donc l’auteur que j’ai rencontré au Salon du livre de Paris 
(mais de vous à moi, le jour où je l’ai vu il n’avait plus autant de cheveux mdr)

Bon, pour commencer, et comme vous le savez, je n’ai rien d’une chroniqueuse, donc je vous dévoile avec mes mots mon ressenti sur ce roman.

Quand j’ai commencé le livre, j’étais un peu perdu dans ce monde d’homme, moi qui lis beaucoup de romance. Et oui, j’aime bien les histoires d’amour. Mais là, c’est autre chose.

Le héros, Rick, qui aura bien des surnoms par la suite, se cherche (il a de quoi, vu ce qu’il subit et comment il se transforme au cours du livre), est torturé, vit un amour contrarié et paradoxalement aime toutes les femmes. Il est doux, violent, les pieds sur terre, instable, faible, fort : en fait, il est humain avec un grand H ! Avec des émotions, des contradictions, des défauts, des qualités... et c’est ce que j’ai aimé ♥

Du coup, fort de sentiments aussi contradictoires, il s’entoure de personnes adorables et en même temps fragiles, voire instables... je n’en dirai pas plus...

Nicolas Arthur, fait exceptionnel, a même su me faire aimer ses courses de voitures, lol j’avais envie qu’il gagne et j’ai souffert avec Rick, le héros.

Et la fin... Ah la fin... je l’ai adoré (même si encore une fois ce n’est pas la fin que j’aime habituellement).

Bref, ce roman est plein d’émotion et j’ai serré les poings, j’étais heureuse, malheureuse, j’ai eu envie de taper l’un des personnages féminins et son conjoint aussi, et j’ai eu envie d’aider cet homme qui s’élèvera tout seul au rang de Héros au cœur d’or...

Bravo Nicolas Arthur j’ai adoré et merci !

dimanche 10 avril 2016

La Bretagne - Finistère... suite


Le Finistère, c'est le pays des tulipes

Locronan, un arbre étonnant. Je vois un visage et vous ? 

La pointe du Raz... un site à voir

La pointe du Raz... chemin de randonné et phare

La pointe du Raz... courants contraires


La pointe du Raz... le phare et les falaises


La pointe du Raz... Zoom sur le phare


La pointe du Raz... la faune, les falaises


La pointe du Raz... les maisons, les landes


Beg Meil, ses demeures fastueuses, ses maisons en chaume


Beg-Meil... Echelle pleine de moules


Beg-Meil, ses immenses demeures

Fouesnant, son église


La Bretagne...

Marais de Beg-Meil

 Marais de Beg-Meil

 Marais de Beg-Meil
 Benodet 
 Benodet

Chapelle à Locronan

Marais de Beg-Meil

Salon du livre de Paris 2016...

Bonjour les rêveurs,

Je vais vous conter, avec un peu de retard certes, mon expérience au Salon du livre de Paris. C’était une belle aventure qui, je dois l’avouer, a renforcé mon envie d’écrire. J’aime vous faire rêver, vous emmener dans des mondes insoupçonnés grâce à ma plume et j’espère toujours y parvenir…
Au salon, j’ai rencontré mon éditrice l’enchanteresse Marie Danielle Merca et Olivier son compagnon qui ont fait le trajet de leur belle île, La Réunion, jusqu’à Paris pour vous présenter la création de Marie-Danielle Merca : Les Éditions la plume et le parchemin. Mais elle n’a pas créé que cela, elle a créé une équipe, une famille soudée.


Photo de groupe prise sur le mur de Aurélia Evangelaire

Lors de ma séance de dédicace, j’étais entourée, au départ, de trois fées souriantes ayant un don magnifique : le dessin :
Aurélineb Yami ma binôme, mon amie. Pour la première fois, et oui je dis bien pour la première fois, nous nous sommes vues. Nous avons écrit un roman grâce à Skype, mais jamais nous n’avions eu l’occasion de nous rencontrer. Gros bisous à toi ma puce ♥
— Spécial clin d’œil à Ayaluna qui m’a fait un très joli dessin ♥
Mais il y avait également Charles David, un joyeux et indispensable lutin qui animait avec brio notre stand, prenant des photos, arrangeant les livres…
Puis Ayaluna a dû partir, et Nicolas Arthur s’est joint à nous. Ce chevalier plein d’humour (j’ai vu son armure en photo, alors oui c’est vrai c’est un chevalier !) Donc je disais ce chevalier trempait son sceau dans la cire pour dédicacer à ses lecteurs (quoi j’ai le droit d’inventer non ?).
J’ai aussi croisé très et trop brièvement Aurélia Evangelaire (Alias Lil Evans).
Et la rencontre qui m’a énormément touchée, c’est celle de Nini Umbdenstock un elfe plein de lumière et de joie. Merci d’être venue :) et merci à tous d’être passé.


Voilà en quelques mots, ces quelques heures passées en votre compagnie…

 
Merci à Johan Chauliaguet , mon neveu pour son reportage photos. Retrouvez toutes ses créations sur sa page facebook ici :
Johan chauliaguet