mercredi 14 janvier 2015

Un début de roman ?



Un début de roman ? Qui sait ?


« Céléborn, emporte-moi ! »


Aerin soupira avant de se retourner vers sa grand-mère Vána qui approchait en souriant. Cette dernière lui caressa les cheveux comme lorsqu'elle était enfant et lui murmura :
— Que se passe-t-il, ma puce ? Cela ne te ressemble pas d'être si morose !
Aerin la fixa avec désespoir et secoua la tête :
— Je désire quelque chose qui est inaccessible !
Aerin baissa le visage tristement. Vána releva son menton et plongea son regard émeraude dans celui de sa petite fille :
— Nous sommes des donneurs de rêve, ma chérie ! Ne l'oublie jamais. Aucun rêve n'est irréalisable ! À toi de faire en sorte que l'impossible devienne possible !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire