jeudi 13 février 2014

Poème : Les rives de nos rêves

Les Rives de nos rêves


Image prise ici : http://marilucia.deviantart.com/art/The-Little-Prince-397947526

Conte-moi une histoire, où le rêve est permis

Où le mal est banni, où le rire est admis
Quel héros deviendrais-je ? Un prince, un mendiant ?

Conte-moi l'essentiel, l'insignifiant
Être un Elfe taquin, voilà qui m'irait bien
Jouant au plus malin, avec ton quotidien

Chevauchons ensemble, les rives de nos rêves

Conte-moi l'aventure, et les quêtes éternelles,
Un chevalier sans peur, et toujours plein d'ardeur !
Intrépide vainqueur, noble et plein de grandeur

Conte-moi le néant, les quatre éléments,
Quand l'eau se mêle au feu, un nuage se forme,
L'éloignant de la terre, là le vent le transforme,

Survolons ensemble, les rives de nos rêves

Dyane 2014







4 commentaires:

  1. Bonsoir Dyane Suib. J'aime beaucoup ton poème, des légendes de princes et de toutes ces jolies princesses. Des Rois des Reines et des châteaux d'antan, de rencontrer des saltimbanques, des feux follets dansant, courir dans la nature près des mausolées anciens, d'écouter des guerriers qui combattent en duel, pour s'envoler ainsi avec les belles...dans ces jardins de fleurs ou les pensées fleurissent apportant une beauté et des parfums sublime...les chevaliers du temps avec grande vigueur se battent pour protéger les faibles dans un monde ou l'argent et l'or sont les plus important, ce temps existe encore et il est encore plus violent...les rêves d'être enfin libre se vivent dans nos nuits. Le sommeil rend plus sage et les rêves s'accomplissent. Rêver de l'océan et courir sur ses rivages en écoutant les plus belles sirènes qui sans cesse nous appellent, leur est merveilleux , ils nous transportent dans nos transes celui où l'amour est roi. Le vagabond du temps marche par les chemins en regardant ce fantastique paysage, il part tout doucement avec le vent sans dire un seul mot, il chantera ses ballades pour émouvoir les amoureux, ceux qui comme eux sont seul...ils iront jusqu'au bout du monde en jouant leurs douces mélodies, celles qui s'envolent tout droit vers le paradis. Aquilae.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et merci pour ce beau commentaire :) Je suis contente que mon poème t'ai autant inspiré :) Bonne soirée ;)

      Supprimer