samedi 22 juin 2013

Poème : Ô toi dieu taquin !

Image prise ici :

Into The Sunby ~Noojie-Woojie



Je te sais dans le ciel, derrière les nuages
Pourrais-tu réclamer que le vent soit plus sage ?
Ton sourire illumine et enchante p'tits et grands
Pourquoi donc me bouder ? Mon désir est flagrant !

Et toi le Roi-Soleil, je t'attends, je t'espère,
Et toi le Roi-Soleil, tu attends, fais le fier !

Tu paresses et t'étires, t'éveilles lentement,
Tu es le dieu lumière, profite assurément !
Accoudé au nimbus, tu crées un arc-en-ciel,
La pluie est bien plus belle, mêlée à toi, soleil,

Et toi le Roi-Soleil, je t'attends, je t'espère,
Et toi le Roi-Soleil, tu attends, fais le fier !

Tiens voilà ton minois qui éclaire ma vie
Tes rayons sont si doux, que je n'ai nulle envie
De te voir repartir au pays de l'oubli
Alors je t'en supplie, la chaleur rétablis !

Et toi le Roi-Soleil, tu n'en fais qu'à ta tête,
Et toi le roi soleil, tu t'éclipses, fait la fête !

Dyane 

mercredi 12 juin 2013

Poème : L'innocence du Rêve

Je ne connais pas l'auteur de cette magnifique image,
mais n'hésitez pas à me signaler si c'est votre création pour que je cite votre nom ou si vous désirez que je l'ôte de mon blog.


L'innocence du Rêve

Tu regardes la vie avec tes yeux d'enfant,

Pour toi le bleu du ciel c'est un vol éternel

Une bulle de savon, un jouet exceptionnel

Une tache d'encre, un dragon triomphant

Le brouillard n'est autre, qu'un beau voile blanc,

Les fleurs dans les champs, des milliers de soleils

Et quand souffle la bise, les brins d'herbe balayent

Inondant la nature, de parfums si troublants

Ton regard innocent voit le rêve exhaussant

Des rencontres irréelles, mondes surnaturels

Babille bel enfant, tu n'en es que plus belle

Et repars en chantant, tourbillonne en dansant

Dyane

vendredi 7 juin 2013

Poème : Pour toi, mon essentielle (paroles de chanson)


(j'ignore la source de cette image, si elle vous appartient, n'hésitez pas à me le signaler, je vous citerai ou je l'ôterai)


Pour toi, mon essentielle



Je t'ai tendu la main

Ô toi astre lointain

Qui brille, sublime, dans la pénombre

Je n'étais qu'un gamin

Mi-rêveur, mi-mutin

Qui sourit, applaudit, devant ton ombre

Devant moi, Benjamin

Mi-espiègle, mi-lutin


Tu as ri, attendrie, toi, la plus belle

Là, tu m'as emporté, loin dans le ciel,

Et le voile d'étoiles comme ombelle

M'a livrée l'éternel, le confidentiel


Je n'étais qu'un enfant,

Épris d'une Déesse,

Splendide, Sylphide, et gracieuse

Et pourtant, et pourtant,

Chaque nuit, je ne cesse

De rêver, retrouver, ma délicieuse

Qui apprit à l'enfant

Un peu de sa sagesse,


Tu as ri, attendrie, toi, la plus belle

Là, tu m'as emporté, loin dans le ciel,

Et le voile d'étoiles comme ombelle

M'a livrée l'éternel, le confidentiel


Chaque nuit, je ne cesse,

De revoir enfin celle,

Qui fit naître, renaître, un bel amour

C'est pour toi ma princesse,

Cette ode universelle,

Qui traverse, renverse, jour après jour

Pour que tu m’apparaisses,

Ô toi, mon essentielle...


Dyane 2013



mercredi 5 juin 2013

Poème : Si...

arbremagique2par = roserika


Si je pose en pensée, mes rêves les plus doux
Le monde sera-t-il, beaucoup plus coloré ?
Si j'arrête un instant, la course du coucou
Le temps cessera-t-il de manger mes journées ?

Nos réflexions sont-elles les bases de l'avenir ?
Ou juste une belle ébauche, d'un songe en devenir...
Le visage penché, j'espère retenir,
Le reflet de la vie, pour mieux l'entretenir


Dyane