vendredi 20 décembre 2013

Poème : L'étoile filante




L'étoile filante

Sublime étoile dans le ciel
Tu es lumière
Dans ce tableau couleur ébène
Tu illumines, es essentielle
Si coutumière
Qu'il faut parfois qu'on se souvienne

Je regardais, trop habitué,
Je regardais, sans te remarquer
Je regardais, sans te regarder
Et tu as disparu...

Et le temps file, file, vite
minutes volées
Si sa musique nous envoûte
Elle nous captive et nous invite
à nous dévoiler
Arrête-toi, écoute, écoute,

Je t'entendais, sans discerner
Je t'entendais, sans te savourer
Je t'entendais, sans même t'écouter
Lentement tu t'es tu

À présent quand j'admire la toile,
Je veille des heures,
Imprimant dans mon cœur ces moments
Car nul ne sait quand file l'étoile
Et perds ses couleurs
S’éteignant sans un bruit, lentement

Je t'entendrai, sans m'arrêter
J'écouterai, te regarderai
Je te verrai, sans même me lasser
Si seulement j'avais su...

Dyane décembre 2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire