mercredi 10 avril 2013

Poème : La ronde du printemps


La ronde du Printemps

Tic tac tic tac, réveille-toi !
Ensommeillée, la fée des bois
En titubant, répond enfin
Frotte ses yeux de bon matin

Ensommeillée, la fée des bois
Hurle d'horreur, est aux abois
Va éveiller fée des saisons
Vite ! Ouvre-moi donc ta maison

En titubant, répond enfin,
Se prend la tête dans ses mains
Bien horrifiée du contretemps
Court avertir Dame printemps,

Frotte ses yeux de bon matin,
Ameute ses petits lutins
Soleil monte majestueux
Jours radieux et voluptueux

Printemps est là, regarde bien
Fleurs des champs tendent la main,
Elfes riants jouent les farceurs,
Ronde magique de danseurs...

Dyane avril 2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire