jeudi 13 décembre 2012

Nouvelle : Juste une étincelle d'amour



Juste une étincelle d'amour



Il a huit ans et vit pauvrement, ses parents sont comme beaucoup, sans emploi. Ils se démènent pourtant, envoient des lettres, font des entretiens. De temps en temps, ils font des missions d’intérim, mais ce n’est jamais très long… Ses copains annoncent, les yeux brillants, tous les préparatifs qu’ils font pour Noël. Son meilleur ami a un magnifique sapin, les guirlandes scintillent et sont ornées d’étoiles qui se reflètent sur le mur de leur salle à manger. Une belle crèche est illuminée par de toutes petites lumières qui clignotent.


Lui n’a pas tout cela et rentre penaud chez lui, un gros nœud dans la gorge. Sa mère lui sourit et lui offre un sablé de Noël qu’elle vient de cuisiner. Elle lui cache les yeux et l’emmène dans le salon. Un minuscule sapin l’attend, rien à voir avec celui de son copain ! Sa mère est tellement ravie qu’elle rit en lui disant qu’ils vont le décorer ensemble. Alors, il lui rend son sourire. Il découpe dans du papier crépon leurs futures guirlandes et se prête au jeu. Finalement c’est assez drôle. Puis ils ornent les pièces avec des bougies, de la mousse et du houx...

Désormais, leur maison est merveilleuse. Ils font de splendides dessins pour mettre aux fenêtres. Quand il aperçoit son père qui rentre, il redresse la tête. Il distingue un objet dans ses mains... c'est une jolie cabane en bois qu’il a fabriqué de ses mains, c’est leur crèche. À l’intérieur de toutes petites figurines y trônent en bonne place. Il le prend dans ses bras et lui déclare fièrement.
— J’ai fait ça pour toi mon bonhomme.
— Merci papa ! C’est la plus belle crèche du monde !
Une larme coule sur sa joue, il culpabilise d’avoir envié son copain. Il a les meilleurs parents de l'univers ! Et cela, il ne l’échangerait contre aucun sapin !

Un jour, alors qu’il est couché, il entend ses parents, attristés, ils n’ont pas assez d’argent pour les cadeaux de Noël. Il descend :
— Vous savez... je n’ai pas besoin de présents, je ne veux pas que vous soyez malheureux. Je vous aime !
Ils s’étreignent fortement et sa maman, murmure :
— Mon petit garçon qui grandit trop vite.

Il leur fait en secret, une carte où il met tout mon amour et un père Noël qu’il confectionne avec du carton, du coton et de la peinture.

Puis vient le soir de Noël, sa maman a préparé un bon repas. Les bougies sont allumées et cela embaume la pièce. Ils rient tous d’être ensemble. Son père a trouvé un boulot pour trois mois et sa mère aide la boulangère pour les fêtes. Ils attendent tous minuit avec impatience et quand l’église sonne douze coups, son papa l’emmène vers le sapin et il aperçoit un cadeau. Il l’ouvre et découvre un livre magnifique qui parle de magie. Ils les embrassent et les remercient. Il n’aura pas sa console de jeu, mais il est aimé et c’est le plus important. Ses parents sont émus de son présent et le félicitent. Ils sont si fiers de lui !
Quand il se couche, il serre précieusement ce livre qui contient des paroles si touchantes. « De la part de maman et papa qui t’aiment tendrement ». Il s’endort enfin épuisé.

L’histoire pourrait se terminer ainsi, car l’amour est le plus beau des cadeaux, mais j’apprécie la féerie de ce jour particulier et j’ai voulu rajouter ceci…

Un personnage se glisse lentement dans cette demeure faite d’amour et de tendresse. Il dépose des cadeaux au pied de ce magnifique sapin. Au matin, quand tous se réveillent ils trouvent ébahis ces trésors… Une console de jeu, un panier rempli de nourriture et une lettre dans laquelle il y a écrit :
— Vous avez compris ce qu’est l’esprit de Noël, vous avez su allumer l’étincelle qui a permis que je puisse venir vous voir… Toute votre vie, conservez cela !

Papa observe maman, secoue la tête, il n’en croit pas ses yeux. Il finit par éclater de rire et nous en faisons de même.
Dehors un homme regarde à la fenêtre, un sourire aux lèvres… Il cligne de l’œil et disparaît. Sa mission est achevée pour cette nuit…

Joyeux Noël à vous !

Dyane

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire