mercredi 15 août 2012

Nouvelle : Tic Tac



Tic Tac

Alice fixait la pendule qui semblait figée, immobile. Le doux ronronnement des aiguilles est dépassé, les horloges sont remplacées par le numérique. La journée qui précédait son départ n'en finissait pas de s'éterniser et de s'étirer en longueur. Comme par hasard, les problèmes arrivaient toujours au dernier moment. Le stress augmentait son irritation, ses joues s'empourpraient par le rythme intense et la chaleur moite de ce mois d'août.
Quand enfin elle quitta son bureau, elle se précipita vers son appartement afin de prendre une bonne douche et terminer les derniers préparatifs. Son téléphone sonna et c'est avec le sourire qu'elle répondit à sa meilleure amie. Elle s'empressa de la rassurer et de lui assurer que demain elle serait enfin réunie, sur sa terrasse, pour profiter face au soleil d'un bon petit déjeuner provençal. Le doux bruit des grillons ne tarderait pas et elles plongeraient avec délice dans sa piscine ! C'est en riant qu'elle raccrocha et après une courte sieste, elle prit ses clefs de voiture. Elle adorait conduire et douze heures de route ne lui faisaient pas peur !



Seulement... Seulement, elle n'était pas seule sur cet asphalte noir ! Après sa deuxième pause, et malgré une bonne dose de café, son cou l'alertait. Alors qu'elle se massait la nuque, en clignant des yeux, un conducteur plus pressé que les autres, la doubla par la droite. Surprise, elle eut un geste excessif... trop fatiguée pour rétablir le contrôle du véhicule, retrouver les bons réflexes, elle percuta la rambarde et rebondit sur cet impudent. Après deux ou trois tonneaux, sa petite voiture fut violemment projeté sur un autre véhicule. Alice vit toute la scène se dérouler au ralenti en hurlant d’effroi. Les aiguilles ralentirent et finirent par s'arrêter... Définitivement pour elle !

Alice ne verra pas son amie à cause de petits détails si insignifiants ! 

Prenez garde à bien vous reposer et à effectuer des pauses régulières, à respecter la réglementation, une vie est si fragile et vous n'êtes pas seuls sur la route !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire