mardi 8 mai 2012

Poème : Vers la lumière


De tendres souvenirs remontent à la surface,
Il suffit d'une odeur, pour faire battre mon cœur
Je regarde mes mains, usées par le labeur
Me penche sur une mare, regarde à la surface

Mes traits ont bien vieilli, je suis bien défraîchie
Où est passé le temps, de nos premiers émois
De ces baisers volés, de ton corps contre moi
La douleur me submerge, je glisse et m'avachis

Les fleurs embaument l'air, les oiseaux chantent encore
Je regarde le puits, témoin de notre amour
D'une demande enflammée après une belle cour,
Tu es parti trop vite, et je maudis le sort

Ma vie fut solitaire, je n'ai pu t'oublier,
Soudain tu m’apparais, vision si éphémère...
Et tu me tends la main, quelle belle chimère
J'accours enfin vers toi, nos chemins reliés

La lumière nous accueille, jardin de paradis,
Toi et moi pour toujours, réunis en ce lieu,
Plus jamais séparés, je bannis les adieux
Car l'avenir c'est toi, je m'en sors grandie...


Dyane 8/05/12

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire