mercredi 12 octobre 2011

Poème : En esclave je suis né


Extrait de l'affiche du film "Amistad" de S.Spielberg.
Image prise ici

En Esclave je suis né

Je gis là, enfermé,
Esclave je suis né,
Se soumettre, abdiquer,
Ces mots sont imprimés,

Et je traîne mes chaînes,
Comme une lourde peine,
Et je traîne ce poids,
Je hurle malgré moi

Une femme est entrée,
Dans ses yeux la bonté,
Doucement s'est penchée,
De son doigt m'a touché,

Je recule apeuré,
éperdu, acculé,
me méfie, la défie,
Elle me parle en amie,

Cette fée m'a ôtée,
Ces liens si redoutés,
Offert la liberté,
Une vie d'amitié,

Devant moi l'avenir,
S'envoler et sourire,
Pourtant je crains le pire,
L'esclave en moi soupire...


Version plus réaliste 


Je gis là, enfermé,
Esclave je suis né,

Se soumettre, abdiquer,

Ces mots sont imprimés,

Et je traîne mes chaînes,
Comme une lourde peine,
Et je traîne ce poids,
Je hurle malgré moi

Pour moi la liberté
Me sera accordé
Quand sonnera
Le jour de mon trépas,


Un ange rentrera,
D'un doigt libérera,
Mon âme torturée,
Par ses si dures années,

Et je m'envolerais
Libéré à jamais,
De cette vie atroce,
De ces maîtres si rosses

Dyane
Octobre 2011

4 commentaires:

  1. Il n'y a de pire châtiment que l'esclavage.C'est un comportement inhumain,tout court.On ne doit maltraiter même un animal et que dire d'une personne?...

    RépondreSupprimer
  2. Oui Tahar je suis d'accord avec toi, dire que ça existe encore ... :(

    RépondreSupprimer
  3. Tres bien ecrit - Merci. En effet ca ne devrait plus exister et pourtant la realite est tout autre.

    RépondreSupprimer
  4. Merci MarieHarmony de ton passage et de ton commentaire. La réalité est parfois trop dure, heureusement que le rêve existe !

    RépondreSupprimer