dimanche 21 août 2011

Poème : Tendre fée




Tendre fée

Je me croyais à l'abri des regards,
Et voulu profiter un cours instant,
De ce ruisseau frais et rafraîchissant,
Et j'ai plongé nu dans les nénuphars

Un rire étonnant, comme une clochette,
Je relève la tête très surpris,
Devant moi se tient fée ou bien esprit ?
Elle sourit, ne baisse pas la tête

Son nez tacheté est tout retroussé
Sylphide au corps gracile et tentant
Elle s'envole et disparaît dans le vent
Si belle vision dans ce ciel d'été

Très belle muse à jamais dans ma tête
Je reviendrais me baigner dans ce lieu
Juste pour entendre ce son mélodieux
Et réveiller mon âme de poète.

Dyane le 18 août 2011 

6 commentaires:

  1. C'est le genre de texte qui me fait de l'effet tellement il est beau

    RépondreSupprimer
  2. Je suis si heureuse qu'il t'interpelle :)

    RépondreSupprimer
  3. hihi c'est peut être parce que je le suis ^^
    Merci de voter passage :)

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir Dyane
    Nous avons une passion commune, la Bretagne et ses légendes
    Comme l'enfant en moi qui refuse de grandir, je rêve toujours de découvrir la cachette des fées ce conte poème ne pouvait donc que m'enchanter

    RépondreSupprimer
  5. Ravie de rencontrer une personne qui aime autant la Bretagne et ses légendes Tony Yves :)
    Moi parfois j'imagine les fées chuchotant au dessus de nous et jouant à cache cache ^^

    RépondreSupprimer