mardi 21 juin 2011

Poème : La mère et la mer





J’admire les flots, ils se balancent
Bercent mon âme, me rendent heureux,
Sur cette mer, naviguent et dansent,
De beaux marins, bien vigoureux


Belle atmosphère, douce chimère,
De terres lointaines, de rêves d’enfants,
Pourtant à quai, restent des mères,
Femmes éperdues, prient un instant


Avec angoisse, elles songent amères
A ces tempêtes, à ces orages,
A la venue de Monsieur l’maire,
A son air triste qui décourage


Je rends hommage, à tous ces hommes,
Qui prennent la mer par tous les temps,
J'admire autant toutes ces mamans,
Qui pensent tant à leur p’tits mômes.


Dyane 13 juin 2011

2 commentaires:

  1. un très joli hommage pour tout ces marins et ces femmes qui d'une main disent au revoir mon enfant,mon amour!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer