dimanche 20 mars 2011

Poème sur un tableau de Daniel




Le visage marqué
Par la vie, les années
Je regarde dehors
Et me penche sur mon sort

A quoi sert le pouvoir, quand on est seul au monde
L’argent est inutile si personne n’en profite

Du succès j’en ai eu
Des pays j’en ai vu
Jamais je n’ai cessé
Cette quête insensée

A quoi sert l’aventure, si ton bateau s’échoue
Et que personne ne t’aide, à reprendre ta route

Des femmes dans chaque port,
De l’amour aux aurores
J’ai dévoré sans faim
Et l’amour s’est éteint

A quoi sert la passion, quand tu n’as qu’une flemme
Et que ta partenaire, te lasse au bout d’un temps

J’ai rêvé de soleil,
Et de joies éternelles,
J’ai brulé mes deux ailes,
En dansant avec elles

A quoi sert une fête, si le cœur n’y est plus
L’humour est inutile et les rires futiles

Le visage marqué
Par la vie, les années
Je soupire tristement
Seul désespérément

A quoi sert une quête, si on la finie seul
Dois je avouer ma défaite, et en faire mon deuil ?

 Dyane

2 commentaires: