mercredi 21 décembre 2011

Nouvelle : Une étoile dans le ciel

CHRISTMAS TIME!!! (photo: Flowery *L*u*z*a*)



Image prise ici 


Une étoile dans le ciel


Il se promène gaiement, sourit joyeusement aux passants. Sa mère lui sourit tendrement. Il s'exclame ravi en scrutant les vitrines éclairées de Noël. Les singes font les fous tirant, en douce, les jouets de la hotte du père Noël. Ce dernier, se prête au jeu et leur adresse un clin d’œil amusé. Cet automate est d'un réalisme impressionnant. 

Le petit bout de chou, éclate de rire et se retourne conquit vers sa maman. Il imite les singes qui font des farandoles et se trémousse comme eux. Il serre précieusement, la pièce que lui a offert sa grand-mère. Il désire s'offrir, une étoile pour l'accrocher au plus haut du sapin. 

Une musique le porte et le bambin cherche, l'origine de ce son mélodieux. 

Un homme est assis là, dans le froid. Un chapeau sur le sol, des vêtements bien usés et des gants rapiécés. Il déglutit péniblement. Lui, il a chaud et son ventre est plein. Il s'approche en tirant la main de sa douce maman, qui recule quelque-peu. Pourtant, il insiste. Il joue bien et son regard est si triste. On ne devrait pas être triste, un soir comme celui-là.

Il applaudit chaleureusement quand le morceau se finit et, malgré son envie de vouloir cette étoile, il offre généreusement sa si belle pièce. Son sourire égaie la rue et les passants qui, gênés, en font tout autant.

Bizarrement, son cœur est soulagé. Il lève le nez et à sa grande surprise, une étoile apparaît, là, juste devant ses yeux... Alors, il tends le bras et recueille en secret, dans le creux de sa main, le sourire du ciel.

Un enfant, sa bonté... 

En feriez-vous autant ?


Dyane ~Novembre 2011

vendredi 9 décembre 2011

Poème : C'est l'histoire de la Solidarité

La misère, le malheur ne cessent de croître jours après jour.
Par solidarité, pour essayer d'apporter un peu de chaleur humaine, de réconfort à toutes les personnes qui en ont tant besoin, des anonymes sur internet ont décidé de déposer quelques mots de soutien, quelques phrases, quelques quatrains ou même un poème complet sans autre prétention que celle d'apporter leur participation à la grande œuvre des Restos du Cœur.

" La misère n'est pas une tare, ni une fatalité mais une triste réalité qui concerne chacun et contre laquelle nous devons tous nous unir pour pouvoir la combattre."



Cliquez sur le livre pour l'acheter



Parce que personne n'est à l'abri, parce que demain ça peut être nous... Achetez-le !

jeudi 8 décembre 2011

Poème : Si belle sirène


sirene039.jpg

Image prise ici



Ses pas l'ont emporté, lui, le noble guerrier,

Sur ce sable doré, brûlant de soleil,

Et les vagues s'échouent et reflètent le ciel,

Un corps roule et déroule, devant le chevalier




Une frêle sirène, à sa vue se révèle,

Ses longs cheveux ébène, lui masquent le visage,

Il l'extirpe aussitôt, l'étend sur le rivage,

écarte doucement, sa chevelure rebelle




Sa splendeur le transporte et l'éveille à l'amour,

Loin des flots remuants, la belle se transforme,

Des jambes fuselées et de bien douces formes,

Elle renaît à la vie, un frisson le parcoure...

mercredi 23 novembre 2011

Poème : Au rythme de la vie


Au rythme de la vie


Image prise ici


Au rythme de la vie,
La vie comme une amie,
Une amie capricieuse,
Capricieuse et rêveuse...

Rêveuse je demeure,
Demeure autant d'heures,
D'heures de réflexions
Réflexions, émotions...

Émotions très intenses
Intenses cette danse,
Danse les sentiments,
Sentiments si ardents...

Ardents comme la vie,
La vie comme défi,
Défi à relever,
Relever et donner...


Dyane Novembre 2011

lundi 21 novembre 2011

Poème à deux plumes : Un matin d'hiver


Merci à toi Marel pour ce duo, j'adore ta plume et c'est toujours un réel plaisir d'écrire avec toi !

Un matin d'hiver

Dans son manteau d’hiver, la lune se prélasse,
Le jour à petit pas tarde à prendre sa place,
L’oiseau paresse au nid s’enroulant de torpeur,
La clarté sur les choses, caresse de douceur.

Le temps s'est arrêté, la nature figée,
Je soupire conquise, moment privilégié
A présent l'horizon, se colore et rougeoie,
Et la brume l'entoure, belle étole de soie.

Dans mon jardin d'hiver la rose s'est fanée,
Le soleil a pali, la pluie est arrivée.
La lune s'est voilée aux portes du voyage
L'automne a dessiné un nouveau paysage.

Et les feuilles éclatantes, se jouent de la lumière,
Les arbres incandescents, se dressent là tout fier,
Les allées mordorées, invitent le passant,
A fouler ce tapis d'un jaune éblouissant.

Les nuages mousseux dans le ciel se mélangent
Dans un bleu grisonnant s’envolent les mésanges
Et dans les parcs publics, les bancs sont désertés,
Amoureux et vieillards aux foyers sont rentrés.

Et bientôt les flocons, devant nous tomberont
Agiles et aériens, en tas recouvriront,
Cette terre fragile, la nature docile,
Dans un rêve éphémère, de formes si graciles.

Marel  & Dyane 


Retrouvez Marel sur ce merveilleux forum

samedi 19 novembre 2011

Petite nouvelle : Un drôle de réveil



Image du Blog archangelique.centerblog.net
Source : archangelique.centerblog.net sur centerblog.

Je me réveille ce matin avec une fougue peu commune. Une très belle journée s'annonce et c'est toute joyeuse que j'ouvre les persiennes. L'air marin s'engouffre, son odeur si particulière vient chatouiller mes narines. La marée monte doucement et recouvre les rochers qui résistent aux assauts des vagues.

Soudain, à l'horizon, j'aperçois un oiseau. Ce dernier vole étrangement. Je porte mes mains à mon front pour mieux discerner cette étrange vision. Plus l'animal s'approche et plus je recule. Je tente de dompter les battements de mon cœur et souffle profondément.

Je fixe alors à nouveau mon attention sur le paysage où l'automne est à son apothéose et constate ahurie que mes yeux ne m'ont pas trompés. Je découvre sur le rebord de ma fenêtre, un jeune dragon d'à peu près un mètre de haut. Il est long et fin, ses iris verts en amande ne me quitte pas d'un pouce. Il penche légèrement la tête comme s'il attendait quelque chose...

Ses couleurs (or, blanc, vert, noir) sont fantastiques ! Un subtil mélange qui le rende fascinant et terrifiant. Sur son front je remarque un signe en forme de cœur. Elle ressemble curieusement à la tâche de vin que je porte sur l'épaule...

mercredi 16 novembre 2011

Roman : Livre Argia

Voilà c'est avec beaucoup d'émotion que je vous annonce que mes livres sont arrivés. Ils sont beaux, et mes enfants sont tout content d'avoir leur exemplaire !
Mon fils de 8 ans est en train de le lire. Il ne voulait pas lire le manuscrit, mais c'est jeté sur le livre.




Poème : Quand une fée conspire


Image du Blog shannavi.centerblog.net
Source : shannavi.centerblog.net sur centerblog.

Quand une fée conspire

Elle entre dans la salle,
Et sa beauté étonne,
Son charisme rayonne,
C'est la Reine du bal,

Prédatrice Adorée,
Elle charme ses victimes,
Derniers moment sublimes,
D'un doux baiser Osé,

Il entre conquérant,
Son regard mordoré,
Jauge cette assemblée,
Il est beau et troublant,

Séducteur aguerri,
Il embrasse, il séduit,
D'une danse, elle oublie,
Ses canines ennemies

Mais nos deux beaux vampires,
N'ont pas prévu la scène,
Où l'amour les enchaîne,
Où une fée conspire,

Aucune chasse aujourd'hui,
Mais une belle danse,
Si sensuelle romance,
Pour deux grands de la nuit,

Dans ses bras elle frémit,
Ses baisers passionnés,
Sa fougue maîtrisée ;
Cette douce alchimie

Il se rapproche encore,
Maîtrise l'incendie,
Ralenti la folie,
qui pas à pas, dévore

Sa raison s’évanouit,
Quand pour lui , elle sourit,
À jamais réunis,
Âme-sœurs pour la vie

Ils s'envolent éperdus
D'un amour si confus
Sentiments mis à nus,
Bel amour obtenu,

Deux vampires unis,
Quelle douce folie,
Notre fée sans un bruit,
S'envole dans la nuit.

Dyane novembre 2011

samedi 12 novembre 2011

Poème : Une recette de vie




Une recette de la Vie

Je mitonne de bonnes recettes,
Pleines de rires et de bonne humeur,
De bonnes entrées gorgées de bonheur,
Ici on se pose et on fait la fête

En plat principal, une joie éternelle,
Et comme musique un chant d'hirondelle,
Un ballet de fées rieuses et très belles,
Virevoltent et brillent comme des étincelles,

Le désert réserve bien des plaisirs,
Mais attendez-vous à plein de douceurs,
Car si vous ouvrez très grand votre cœur,
Votre âme s'ouvre à un bel avenir !

Dyane 19 septembre 2011

vendredi 11 novembre 2011

poème : Où sont les hommes ? Les vrais ?

Parce que l'humour est important et qu'il faut savoir tourner en dérision le quotidien ... Merci Sandy pour ton humour !



Image transformée et prise ici :
http://telunmachinroux.over-blog.fr/5-index.html

Où sont les hommes, les vrais ?


J'avais imaginé que ce serait ringard
Ce petit bal perdu, mais c'est encore pire!
Devant tous ces dragueurs, aguichant du regard
Mon envie de danser, s'essouffle puis expire!

Regarde celui-là, il arrive en tanguant,
Pas besoin d'inventer, la danse des bourrés,
Il s'avance vers nous, sûr de lui, arrogant,
La bière à la main, nous sommes entourées !

Voici Casanova qui s'approche de toi!
Il se la joue tombeur, mais sa main baladeuse
N'est pas bison futé! Refuse le crois moi!
Mais n'imagine pas, que je sois envieuse!

Tu n'as rien à m'envier, voici Aldo la classe,
Mon clin d’œil amusé, tu l'as bien remarqué
Il s'assied près de toi, il se prend pour un as,
Il use du parfum, vas-tu enfin craquer ?

Mais c'est n'importe quoi ! l'as tu bien regardé?
De tout son baratin, il cherche à me farcir,
Je me sens près de lui, une dinde au marché!
Et quant à son parfum, je préfère m'enfuir!

Le mien est bien collant, son haleine est chargée,
Où sont donc les beaux princes ? Existent-ils vraiment ?
Il se met à chanter, je le scrute figée,
Devant mon air hébété, tu ris franchement

N'est- ce pas ton avis, quittons cette soirée
Avant que ces balourds n'achèvent nos petons!
N'aimerais tu pas mieux une crème glacée
Laisse toi donc tenter, n'hésite pas partons!

Sandy et Dyane


Merci pour ce Duo ma Sandy 

jeudi 3 novembre 2011

mercredi 2 novembre 2011

Roman : Argia

Voilà, mon roman pour enfant est en cours d'édition... Je vous montre en exclusivité sa couverture !






Pour l'instant il est en vente
(cliquez sur les Noms pour aller directement sur le site où se trouve mon livre)


Il est actuellement chez




Voici le résumé :

Dylan, un jeune garçon de dix ans, n'a qu'une envie : devenir illusionniste !
Rêveur, enthousiaste, de la magie plein la tête, il est sur le point d'accomplir son rêve, car aujourd’hui il va se présenter devant sa classe, dans son costume de magicien !
Il ignore encore que ses tours de magie vont sceller sa destinée, celle de sa grande soeur Tya et de son meilleur ami Lorenzo.
Il va bientôt faire la rencontre d'un homme mystérieux qui le conduira aux portes du monde d'Argia et de sa cité Bakéa.
Un univers fantastique l'attend qui dépasse ses rêves les plus fous... et ses pires cauchemars.





Poème Dylan : La fée




La Fée

J'aime lancer des charmes,
Sur les belles Dames,
Enchanter les gens,
Avec mes chants,
Empêcher la guerre,
A l'aide de ma mère,
J'aime protéger,
Tous ceux qui m'entourent,
Et désensorceler,
Les petits bébés

Dylan 
octobre 2011

mardi 1 novembre 2011

L'aileron du dauphin


Le conte explicatif est un conte qui explique de façon imaginaire un phénomène naturel en voici un exemple que mon fils a dû faire pour son école :


"L'aileron du Dauphin"

Il était une fois, un dauphin qui sautait toujours sans prévenir. Par exemple, des fois, il sautait et les mouettes qui volaient juste au-dessus de l'eau, se faisaient mal à cause de son bec. À force, tout le monde se plaignait de lui et plus personne ne l'aimait jusqu'à ce qu'il ne saute plus. Le dauphin pensait que c'était une blague et continuait à sauter. Mais un jour il sauta sur la maîtresse des mers, la baleine bleue. Celle-ci, très mécontente, le convoqua dans son palais de coraux, dans les profondeurs de la mer. La baleine dit au dauphin :
  • Tu devrais prévenir quand tu sautes !
  • Je n'ai aucun moyen de prévenir ! Répondit-il
  • Et bien, ne saute plus !
  • Si je ne saute pas, je suis malheureux !
  • Bon, alors je vais te doter d'un aileron dorsal, comme ça, nous te verrons arriver.

Ils conclurent leur accord et c'est ainsi que le dauphin acquit son aileron dorsal.


Dylan
Octobre 2011

Photo : Champignons

Entremêlés, enchevêtrés, mais si beaux ! 


lundi 31 octobre 2011

vendredi 28 octobre 2011

Photo : Une allée et ses secrets

Quand on s'engage dans une allée, on ne sait jamais quelles belles découvertes la nature va nous offrir ...


jeudi 27 octobre 2011

Photo : Une feuille qui se pare doucement des couleurs de l'automne

Une feuille, elle rosit, deviendras orange, marron, tombera et nous offriras ce tapis que nous foulerons avec plaisir. Entendre les feuilles craquer et rêver ...


mardi 25 octobre 2011

Photo : une forêt dans la forêt

Se pencher, regarder, admirer, la forêt dans la forêt. Une fougère, de la mousse et pourtant c'est si beau ... 


samedi 22 octobre 2011

Poème : L'étoile du loup


L'étoile du loup

Image du Blog clemence35720.centerblog.net
Lien vers le site où j'ai pris l'image :

Ce soir je vous raconte,
L'histoire bien étrange,
D'un loup hurlant sans nulle honte,
Son fol amour pour un bel ange,

La lune pour témoin,
Il use de tous son charme,
Chante dans ce ciel lointain,
Combien il l'aime, verse une larme

La nuit et ses mystères,
Écoute sa romance,
Sa quête noble et solitaire,
Résonne douce dans le silence

Est-ce si anormal,
D'offrir ainsi son cœur,
Invoquer le paranormal,
Se battre pour son âme-sœur ?

La sentence est tombée,
La douce enfin prends vie,
Son visage apparaît, lui sourit
La nuit complice est leur alliée,

Mais au petit jour,
L'ange s'envolera
Loin de la chaleur de ses bras,
Et lui guettera son retour,

Au coucher du soleil,
À lune éternelle
Magie de sa voix la réveille,
L'étoile redescend, l'émerveille.

Dyane 16/10/11

vendredi 21 octobre 2011

jeudi 20 octobre 2011

Photo : promenade en forêt

Promenade en forêt... Laissez-vous porter par la beauté du lieu.. Cela sent un peu le pin, la fougère...


Photo : Un chêne

Parce que tu as vu tant de choses, tant de personne, je t'admire
Parce que tu es noble et fier je te respecte
Bel arbre, beau chêne...


Photo : La côte d'émeraude "Saint-Malo" ancien grément

Sur les remparts, une rencontre magnifique ... La photo est prise de loin, donc pas nette je m'en excuse... 

mercredi 19 octobre 2011

Poème à deux plumes : L'espoir fait vivre



Image créée par mes soins avec les images des sites suivant : 
http://www.ipernity.com/blog/floryneige/229304
http://ameliansworld.centerblog.net/808-barde-flutiste


L'espoir fait vivre

Fatigué, éreinté, par les coups, les années,
Pourtant pas très âgé, ce si bel étranger,
N'espère plus rien de la vie, ni du destin,
Une fée attristée, croise son chemin ... 

Quel est ce triste sort qui lui a tout volé,
Son sourire, sa voix, souvenir déchiré.
Ce jour sombre présent que lui donne la vie
Il est là qui attend, solitude s’ennuie…

Il relève la tête et poursuit son chemin,
Notre fée est têtue, provoque le destin,
Impossible pour elle, de ne point s'en mêler,
Elle agite à présent, son tit nez retroussé...

Et son sourire heureux éclaire l’horizon,
Allumant le chemin de ce gentil garçon.
Et lui tout ébloui par la fée si jolie,
Son sourire lui rend touché par sa folie

Elle se met en danger, brave les interdits
Mais son coeur palpite, elle ne craint rien de lui,
Irrésistiblement elle s'approche et le touche,
Effleure son beau visage d'une caresse douce

Marel et Dyane
Septembre 2011

Retrouvez Marel sur ce merveilleux forum


mardi 18 octobre 2011

dimanche 16 octobre 2011

Photo : La côte d'émeraude "Erquy"

La crique offre mille merveilles, à vous de vous arrêter et de marcher le long du sentier ...

samedi 15 octobre 2011

Poème : Au rythme des vagues



Contempler la mer, s'oublier,

Se perdre dans l'immensité,
Et auprès d'elle se ressourcer,
Longtemps la nature écouter...

Les vagues toujours bercent ton cœur,
T'invitent sans cesse à la douceur,
À redevenir enfin celle,
Qui rêvait d'amours éternels,

Le va et vient continu,
Écho intense et bienvenu,
Balaie tes craintes et tes terreurs,
Touche de bonheur et de couleur,

Contempler la mer, s'oublier,
Se perdre dans l'immensité,
Et auprès d'elle se ressourcer,
Longtemps la nature écouter...

Dyane
Octobre 2011




vendredi 14 octobre 2011

Photo : La côte d'émeraude "Erquy"

Sur une plage, un paradis, un jour une rencontre, la nature offre, sachons l'écouter et la respecter !

mercredi 12 octobre 2011

Poème : En esclave je suis né


Extrait de l'affiche du film "Amistad" de S.Spielberg.
Image prise ici

En Esclave je suis né

Je gis là, enfermé,
Esclave je suis né,
Se soumettre, abdiquer,
Ces mots sont imprimés,

Et je traîne mes chaînes,
Comme une lourde peine,
Et je traîne ce poids,
Je hurle malgré moi

Une femme est entrée,
Dans ses yeux la bonté,
Doucement s'est penchée,
De son doigt m'a touché,

Je recule apeuré,
éperdu, acculé,
me méfie, la défie,
Elle me parle en amie,

Cette fée m'a ôtée,
Ces liens si redoutés,
Offert la liberté,
Une vie d'amitié,

Devant moi l'avenir,
S'envoler et sourire,
Pourtant je crains le pire,
L'esclave en moi soupire...


Version plus réaliste 


Je gis là, enfermé,
Esclave je suis né,

Se soumettre, abdiquer,

Ces mots sont imprimés,

Et je traîne mes chaînes,
Comme une lourde peine,
Et je traîne ce poids,
Je hurle malgré moi

Pour moi la liberté
Me sera accordé
Quand sonnera
Le jour de mon trépas,


Un ange rentrera,
D'un doigt libérera,
Mon âme torturée,
Par ses si dures années,

Et je m'envolerais
Libéré à jamais,
De cette vie atroce,
De ces maîtres si rosses

Dyane
Octobre 2011